Se fixer des objectifs en course à pied c’est bon pour la confiance

Les objectifs en course à pied


En course à pied, tu dois te fixer des objectifs adaptés à ton niveau. Jusque-là je t’ai parlé de du plaisir dans la course à pied et des avantages de la course en groupe.

Maintenant que tu t’es lancé, je vais revenir un peu sur ces propos pour les modérer. Je vais te donner les clés qui te permettront de rester motivé après chaque sortie. Plus encore, avec ces quelques conseils tu auras envie de courir davantage et de te fixer des objectifs de plus en plus ambitieux, mais attention au risque de blessure.

Pourquoi se fixer des objectifs en course à pied

Se motiver et mesurer sa progression

Quand tu te fixes des buts, tu n’imagines même pas tout ce qui se passe dans ta tête. Cette idée a généralement tendance à nous rebuter. On se dit que l’on n’y arrivera jamais. Mais une fois le premier effort passé, celui qui permet de mettre la machine en marche, plus rien ne nous semble impossible. Pour autant, tout le plaisir de la course à pied est conservé. Le fait de te fixer des objectifs a pour  effet de renforcer ta motivation, pour la transformer en détermination.

Si tu prends plaisir à aller courir, alors il te suffira de te lancer pour te rappeler que tu t’es fixé un objectif. Alors automatiquement tu auras envie de l’atteindre pour te prouver que tu en es capable. Pour cela il est nécessaire de définir un objectif réaliste et je vais te donner quelques conseils pour t’aider en fonction de ton niveau.

Se fixer des objectifsLes objectifs sont très importants en ce sens qu’ils te permettent de mesurer ta progression. Et le fait de progresser est une excellente manière de booster sa motivation. Quoi de plus frustrant que l’impression de stagner au même niveau alors que l’on se donne du mal ? Même si au départ tu n’es pas là pour la performance, il arrivera forcément un moment où tu auras besoin de te prouver que ce que tu fais ne sert pas à rien sinon tu te démotiveras. Il y a toujours une raison intérieure qui nous motive. Que ce soit la perte de poids, se sentir bien dans son corps, améliorer son endurance, relever un défi… Dans les moments de doute, ou pour aiguiller le choix de l’objectif, rappel toi ta motivation la plus profonde.

Courir permet de se dépasser

Lorsque tu atteins le premier palier, aussi simple soit-il, le plus dur est fait. Chaque fois que tu détermines un nouvel objectif, ton cerveau se rappelle la joie, le bonheur qu’il a ressenti lorsque tu as atteint le précédent. Cela a pour effet de te motiver instantanément et te donner envie d’atteindre ce nouveau but. Tout en prenant soin de ne pas chercher à aller plus vite que la musique, cela te donnera envie de passer à l’action et d’aller toujours plus loin, de t’améliorer constamment.

Le fait de se fixer un objectif permet de se motiver comme je viens de l’expliquer. Mais cela aura pour effet implicite de te fixer un rythme de course plus régulier. Ta progression en course à pied en sera d’autant plus rapide puisque les entrainements seront plus réguliers et plus fréquents. Attention, il est tout de même assez logique que cette progression est exponentielle. Les meilleurs ont une moins grande marge de progression.

Se fixer des objectifs réalistes et motivants

La première étape consiste à trouver sa cible. Un objectif est personnel car il dépend de ton niveau de départ, de tes intentions personnelles ainsi que de ta fréquence d’entraînement et ta rapidité de progression. Chacun a se propre réponses à toutes ces questions, et il est essentiel de se fixer une première étape en adéquation avec soi-même.

Nous allons voir ensemble comment déterminer son premier objectif, le plus important. Ensuite je te donnerais quelques conseils pour définir tes étapes de progression.

Comme je le disais, pour rester motivé il faut que ton premier objectif soit simple à réaliser et  à court terme en fonction de ton niveau de départ pour rester motivé et te donner envie d’aller plus loin ensuite.

Le premier objectif en course à pied

Par exemple, si tu n’as pas couru depuis de nombreuses années et que l’idée de sortir en tenue de sport te paraît étrange, peut-être appréhendes-tu le regard des autres ? Dans ce cas, le premier objectif sera d’équiper ta tenue de sport et d’aller marcher 5 ou 10 minutes. Tu peux le faire sur ce qui deviendra ensuite ton parcours de course à pied. Ton objectif sera atteint lorsque tu auras réussi à faire cela sans porter attention au regard des autres. N’hésite pas à répéter l’opération jusqu’à ce que tu sois à l’aise et cela quel que soit ton but.

Si tu es à l’aise avec ta tenue mais que tu n’as pas couru depuis très longtemps ou que tu as une mauvaise endurance, la première étape que je te conseil c’est de réussir à courir 5 minutes sans t’arrêter. J’insiste sur le fait que cela sera ton objectif, il est donc normal de ne pas y arriver du premier coup. Peut-être que ta première sortie, tu réussira à courir 3 minutes sans t’arrêter. Dans ce cas là, n’oublie pas que c’est déjà une bonne étape. Continue petit à petit et dans 3 sorties tu auras atteint ta cible.

Prend le temps dont tu as besoin, ne te précipites pas, tu risquerais de te démotiver ou te blesser. Si ton objectif n’est pas atteignable rapidement, révise-le pour une performance plus rapide à atteindre. Je pense que ta première étape doit être franchie en 3 ou 4 sorties maximum.

Pour les premières sorties je te conseille de privilégier la durée de ta sortie. Cela te permettra d’améliorer ton endurance, indispensable pour progresser au début. De plus, la distance ou la vitesse relèvent davantage de la performance ce sont donc des objectifs plus difficiles à atteindre. La première performance doit être personnelle. Je pense aussi que la progression et l’évolution n’en seront que meilleures si tu cours seul pour atteindre cette première étape.

J’insiste sur l’importance de se fixer un petit objectif pour commencer car il s’agit du premier, tu ne connais donc pas encore ta rapidité de progression.

Les étapes de progression

Chaque objectif que tu te fixes ne doit pas impliquer deux critères à la fois. Cette règle s’applique pour la première étape ou pour toutes les suivantes. Par exemple, tu ne dois pas avoir l’intention de courir 10 km en une heure si tu n’as jamais couru une telle distance et que ton rythme habituel est inférieur. Sinon ce sera trop difficile et décourageant. C’est autant de risque de se faire du mal pendant une sortie.

À partir de là, si tu as l’habitude de courir en groupe l’idéal serait de courir avec une personne dont le niveau est équivalent. Cela vous permet de fixer un objectif identique afin de progresser ensemble. Mais ce n’est pas toujours évident. Dans ce cas profitez des sorties en groupe pour le plaisir et ne prêtez aucune attention à votre performance. Tu ne dois pas être obnubilé par ta performance, sinon tu risques de tomber dans l’excès.

Ce n’est pas parce que tu as l’habitude de courir seul que tu dois te concentrer sur ta performance à chaque sortie. N’oublie pas de profiter. Une autre solution consiste à se fixer deux objectifs. Ce seront alors deux buts différents et distincts. En procédant ainsi tu pourras alterner tes entrainements. Par exemple pendant une semaine tu te concentres sur la distance, puis la semaine d’après sur la vitesse. Et même si à la fin de la semaine l’objectif n’est pas atteint, tu alternes. Cela permet également d’éviter la routine dans tes entrainements.

Dans tous les cas je déconseille de se fixer des objectifs avec une date butoir. Certaines personnes penseront sans hésiter que l’ultimatum est motivant, cela force à faire l’effort avant qu’il ne soit trop tard. Dans un sens, c’est peut-être vrai. Mais si tu n’y parviens pas, ta motivation en sera réduite ainsi que ta confiance en soi.

Comment combiner la course pour le plaisir et les objectifs

Les objectifs que tu ajoutes à tes sorties ne doivent pas réduire e plaisir de la course à pied. J’ai déjà longuement insisté sur l’importance de rester motivé et de prendre plaisir dans chaque sortie que tu réaliseras. Aussi il ne faut pas négliger le plaisir d’atteindre une performance, de mesurer ta progression.

Quelle que soit ton ambition, tu ne dois pas être au bout de ta vie à la fin de ta sortie. Ce n’est pas parce que tu as une performance à réaliser que tu dois changer ta façon de courir. Continue comme avant, mais si besoin, augmente le nombre de sortie pour y parvenir. Dans tous les cas la progression sera naturelle, il suffit d’être régulier.

Enfin, n’oublie pas de varier les parcours, les décors, le rythme pour éviter la routine. Par exemple, je me suis fixé pour objectif d’améliorer ma distance de course à pied. Pour cela je propose à des amis de m’accompagner pendant mes sorties. Mais alors que je cours eux seront en vélo. Cela me permet d’avoir une discussion pendant l’effort. Et si vraiment je dépasse mes limites, j’aurais quelqu’un en pleine forme pour m’aider.

Laisser un commentaire