Un jour de flemme

Avoir la flemme de courir

Bah voilà, tout est dans le titre. En ce moment j’ai la flemme de courir. Bon, ce n’est pas vraiment vrai. En fait, j’ai très envie de faire du tennis, mais je ne peux pas. Tout d’abord parce qu’il faut trouver des partenaires intéressés. Autant dire qu’en cette semaine du 15 août ne semble pas être la meilleure période pour se mettre au sport. Ils sont tous en train de se prélasser au soleil.

Bon d’accord… Ce n’est pas tout… J’ai voulu faire mon malin en augmentant à la fois ma fréquence d’entrainement mais aussi les distances parcourues. Oui, tout comme je te l’ai déconseillé dans cet article. Évidement cela a fini par me jouer des tours. Je me suis fait une petite inflammation au genou. Du coup pour éviter d’aggraver la situation et parce que je dois être en forme pour les courses de septembre, j’ai décidé de ne pas courir pendant 3 semaines. Aujourd’hui ça fait une semaine et le temps me parait long. En plus, ce weekend je vais à la campagne, dans un cadre idéal pour du sport en pleine nature…

Bref, puisque je suis frustré j’ai décidé de partager avec toi quelques bonnes raisons d’avoir la flemme de faire du sport. Histoire de me sentir moins seul enfoncé dans mon canapé à regarder des films en mangeant des cacahouètes enrobées de chocolat rouge et jaune dont je terrais le nom.

10 bonnes raisons d’avoir la flemme de courir

Parce que tes potes te proposent de sortir

Comme tous les vendredi soir, tes potes te proposent de sortir boire un verre. D’habitude tu refuses parce que tu as prévu d’aller courir. Sinon tu leur dis que tu seras disponible à partir de 22h. Pour une fois tu vas pouvoir accepter et être à l’heure. Après tout, ça fait quand même trois mois que tu ne les as pas vus.

Parce que marcher, c’est un peu comme courir au ralenti

Tu as tellement pris l’habitude de courir que tu ne te souviens même plus à quand remonte ta dernière promenade. Une promenade en marchant je veux dire.

Alors pourquoi ne pas profiter du paysage au ralenti ? Et puis va savoir, ce sera peut-être l’occasion de découvrir de nouveaux itinéraires pour tes prochaines sorties de course à pied.

Parce que ce serait dommage de se blesser

Comme je le disais au début, je me retrouve coincé pendant quelques semaines sans pouvoir courir parce que je me suis blessé. Ce serait dommage que cela t’arrive aussi. Sais-tu qu’en restant confortablement installé au fond de ton canapé, les risques de blessures sont moindres par rapport à la course à pied. Et même si tu es extrêmement maladroit, au moins ce ne sera pas une blessure due au sport.

Parce que les courbatures ça fait mal

Regarde comme tu es plié en deux au réveil chaque lendemain d’entrainement à cause des courbatures. Cela n’est pas très encourageant tout de même. Si tu ne vas pas courir aujourd’hui, ton réveil sera plus facile demain et tu n’auras aucune fatigue physique. Tu vois, c’est bon d’avoir la flemme.

Parce que ça laisse du temps libre

Ne pas courir, c’est se libérer au moins deux heures à chaque séance. Autant de temps que tu pourrais rendre tellement plus utile en flemmardant dans ton canapé.

Maintenant que tu es confortablement avachi, pourquoi ne pas en profiter pour se mettre à jour sur toutes ces séries. Celles que tes amis te recommandent depuis des mois. Mais tu n’as toujours pas eu le temps de regarder ?

Ce serait aussi l’occasion parfaite pour prendre le temps de lire. Alors oui, la lecture sur livres papier est une activité qui existe encore. Mais si jamais cela te fait trop peur tu peux commencer par lire mon blog et surtout ne pas hésiter à le partager avec toutes tes connaissances.

Parce que ça offre du temps pour soi

C’est quand la dernière fois que tu as pris du temps pour toi, pour faire ce qui te plait ?

Du temps libre en plus, c’est aussi l’occasion de prendre le temps de réfléchir sur les prochains objectifs sportifs. D’ailleurs si tu prends le temps de t’imaginer en train de courir, de dépasser tes propres limites. Je suis sûre que c’est presque comme si tu avais couru.

Parce que ça fait faire des économies (ou presque)

Le fait de ne pas aller courir fait que tu n’auras pas à faire une lessive supplémentaire juste pour tes vêtements de sport. En plus, ils seront moins usés comme ça. Cela permet aussi de t’éviter une deuxième douche de la journée. Tu feras donc des économies sur ta consommation d’eau.

Bon par contre il ne faut pas que tu fasses comme tous ces sportifs qui, lorsqu’ils ne peuvent pas pratiquer, se rendent dans les boutiques spécialisées pour acheter une nouvelle tenue…

Parce que ça tu auras l’air normal

Du point de vue « des autres », c’est à dire ceux qui n’ont pas encore eu la chance de découvrir le plaisir du sport, tu auras enfin l’air normal. Par normal je crois qu’ils parlent du fait de ne pas t’infliger de douleur, de ne pas te faire volontairement transpirer… Oui l’être humain « normal » a la flemme.

Toi aussi, tu es sceptique quant à leur perception de la course à pied ? Alors peut-être devrais-tu essayer de passer une journée « comme eux » pour te mettre à leur place et essayer de comprendre.

Parce que tu pourri le flux Instagram de tes potes

Enfin, tu vas offrir un jour de répit à tes amis. Enfin, ils vont pouvoir faire défiler leur flux Instagram sans se retrouver nez à nez avec une photo de tes magnifiques baskets. Oui, c’est très beau, les paysages sont beaux, enfin on l’imagine derrière ce t-shirt orange fluo et ses baskets bleues. Et si pour une fois tu laissais Instagram de côté, sans rien publier.

Parce que tu découvriras la grasse matinée du dimanche

Course à pied ou Grasse matinée, il faut choisir

Le dimanche c’est le jour des sorites longues. Tes amis le savent, c’est d’ailleurs pour ça que tu n’as pas de nouvelles de leur part avant midi le dimanche. Enfin, ça, c’est ce que tu penses. En fait, ils profitent de leur matinée au chaud sous la couette ou devant les dessins animés avec un bon café chaud. C’est ce que l’on appelle généralement une grasse matinée. Si le concept te paraît étrange, tu devrais essayer. Juste pour découvrir. Mais attention de ne pas y prendre goût non plus.


Laisser un commentaire