Fixez-vous des objectifs motivants

Comment rester motivé en hiver ?

D’habitude je ne me pose pas cette question. Rester motivé est quelque chose d’assez simple, même quand les températures chutent. Cette année pourtant, c’est particulièrement difficile.

Identifier la cause de la baisse de motivation

Il faut comprendre pourquoi tu n’es plus motivé. Le froid peut être une excuse mais ce n’est généralement pas le cas. A moins que tu ne soit pas assez bien équipé pour affronter les faibles températures. Il s’agit plutôt d’une bonne raison d’écouter la petite voix qui te dit d’arrêter. Mais pourquoi cette petite voix te dit ça ? Qu’est-ce qui te pousse à t’arrêter ?

Il ne faut pas lutter contre toi-même, tu dois t’écouter puis te prendre par la main pour retrouver la motivation petit à petit. Il est toujours plus simple d’affronter une difficulté plutôt qu’une montagne de difficultés. De la même manière, si un obstacle te semble insurmontable, découpe le en plusieurs petites étapes, et franchies les une à une sans oublié de te féliciter pour chaque avancée. Ainsi tu atteindras tes objectifs.

Pour ma part je me suis rendu compte que ma blessure au genou dont j’ai déjà (trop) longuement parlé sur ce blog, n’était rien de grave en soit mais elle m’a obligé à changer de foulée. Et avant de recevoir les conseils du podologue, j’ai commencé à ressentir de l’appréhension. C’est cette angoisse qui m’a fait arrêter de courir. C’est un obstacle qui a provoqué tout un changement de rythme de vie. Par peur de me faire à nouveau mal j’ai complètement arrêter le sport. Mon rythme de vie s’en est trouvé complètement modifié, j’ai eu du mal à retrouver ma motivation. Je ne trouvais plus aucune bonne raison de me lever tôt le matin. Quand le froid je me suis appuyé sur cette bonne excuse pour ne pas me remettre au sport. Ensuite mon entreprise a déménagé alors que j’avais pour habitude de courir le midi. Il me fallait trouver un nouveau parcours.

Affronter les difficultés une à une

Cette liste de « bonnes raisons » pour se démotiver est assez longue et fastidieuse. C’est pour cette raison qu’il faut faire face en prenant les obstacles un à un, jusqu’à retrouver sa motivation.

Vous l’aurez compris, il était urgent que j’affronte ma peur de me faire mal à nouveau. Pour cela, la meilleure solution c’était de courir une petite distance sur un tapis, dans une salle. Ainsi, le froid n’est plus une excuse et je peux m’arrêter à tout instant, à la moindre douleur. Quelques séances (de 3 à 6km) sur tapis avec une nouvelle foulée, me permet de constater que je n’ai plus aucune douleur. Mieux encore, je retrouve le plaisir des courbatures au mollet. Si si, pour moi c’est un plaisir, ça me rappel que mon corps a travaillé et que je suis en train de me muscler et progresser.

Restez motivé et concentré

Voilà je n’ai plus d’appréhension. Il ne me reste qu’à travailler mon cardio pour retrouver l’endurance que j’avais avant. Aussi, je vais muscler mes mollets petit à petit pour réduire l’importance des courbatures.

Pour le moment et pendant les trois ou quatre semaines à venir je vais complètement mettre de coté mon chronomètre. Je vais me concentrer sur la durée. L’endurance et la qualité de ma foulée me permettront de retrouver la motivation et le plaisir de la course à pied.

Se fixer de nouveaux objectifs, moins ambitieux pour commencer

Maintenant que la machine est relancée, il ne faut pas s’arrêter là et surtout ne pas se  démotiver à nouveau. Pour cela l’idéal consiste à se fixer de nouveaux objectifs. Des paliers qui doivent être assez facilement atteignable. Chaque fois que tu atteindras ton but, cela te procurera une certaine satisfaction qui te donnera envie d’aller toujours plus loin.

Mon prochain objectif, c’est la Grande course du Grand Paris, une course de 10km qui aura lieu le 31 mars. Aujourd’hui mon objectif pour cette course, c’est de terminer la course avec une bonne foulée, sans utiliser mes talons. Je sais qu’avec l’ambiance qu’il y aura, je serais tenté de vouloir courir au plus vite. Mais mon véritable défi sera de conserver une foulée correcte pendant toute la course.

Actuellement je sais que je ne pourrais pas battre mon record personnel. Si je continue de m’entrainer régulièrement en restant motivé je pourrais peut-être m’en approcher d’avantage.

J’ai profité des congés du 25 décembre pour faire une longue sortie. Pour l’occasion je voulais me lancer un défi motivant, j’espérais parcourir 25km, malheureusement je n’en ai pas eu la force, je me suis arrêté à 23km. Toutefois cela m’a permis de constater que je suis tout à fait en mesure de courir 10km (en 58 minutes). Bien que j’ai l’impression d’être loin de mon record personnel, je vais profiter du temps qu’il me reste pour m’entrainer et m’améliorer. Qui sait, peut-être que dans trois mois j’aurais retrouvé mon rythme d’avant.

Et toi, quel est ton prochain objectif ?

Auteur de l’article : Le Couriste

Laisser un commentaire